Cahier de charges logistique e-commerce

E-commerce : le cahier des charges avec Endurance Logistique


Le cahier des charges un outil entre le prestataire logistique et le professionnel du e-commerce

Une externalisation logistique demande du recule et la constitution d'un véritable cahier des charges de la part du e-commerçant. Plus qu'un outil qui servira à calculer le prix d'un prestation, le cahier des charges devient rapidement un outil d'échanges entre prestataire et le l'entreprise d'e-commerce. Il faut donc raisonner par étape et découper chaque poste, voici quelques exemples de points à prendre en compte :

La réception

Une réception n'est pas simplement le fait de réceptionner physiquement des articles, c'est se positionner en amont et trouver un mode de conditionnement auprès de ses fournisseurs afin de faciliter la réception et faire tomber les frais logistiques en terme de traitement humain ( réception à l'unité, au colis, à la palette …). C'est aussi transférer son savoir faire au logisticien, la réception devra t-elle inclure une notion de contrôle qualitatif , une connaissance particulière du produit ?
Le e-commerçant généralement connaît ses produits, il faudra donc réfléchir à savoir comment le prestataire logistique les identifiera à leurs arrivées (codes barre, références produit, références lot, N° de série …)


Le stockage

Stocker, c'est à cette étape de réflexion anticiper le travail de préparation de commande. Comment stocker ? en unité, en palette, en colis, directement placer les articles dans les pickings … Cela demande une connaissance du taux de rotation des produits et une approche de la saisonnalité. Nous devons offrir à nos clients une visualisation instantanée de leur stock, il faut donc entrer dès réception les articles sur un système informatique consultable à distance, d'où l'importance de l'identification des articles en amont. Le stock n'est pas une simple surface à gérer, c'est aussi une source d'optimisation, les mouvements doivent être visible pour améliorer les approvisionnements.

La préparation de commandes

Dans le cas majoritaire des demandes qui nous sont faites, les e-commerçants fonctionnent sur un principe B to C. Traitant eux-mêmes leurs préparations, la plupart souhaitent une personnalisation de leurs commandes. Là encore, ce qui est pratiqué avec bon sens par le e-commerçant doit être impérativement formulé au prestataire, que se soit en terme de conditionnement, d'opération de co-packing, de prestation additionnelle tel que l'adjonction de messages etc … Le conditionnement est un point important, il ne s'agit pas simplement d'une affaire de packaging, le coût humain et la gestion de l'emballage est à prendre en compte, là aussi des gains peuvent être observés.

La gestion des retours

Suivant le type d'activité le taux de retour n'est pas identique selon les secteurs. Si l'e-commerçant pense satisfaction client à tout prix, le prix du traitement logistique des retours est à mesurer. Là encore, il faut évaluer avec précision ce coût de réintégration, l'article retourné devenant une unité à réceptionner, à réintégrer en stock … , bref à mouvementer de nouveau, engendrant des coûts logistiques de traitement pas toujours calculés dans le cadre d'une logistique interne.

Il y aurait bien d'autres points à aborder, l'externalisation est sans nul doute une source de coûts, mais c'est aussi une source de profits incontournable pour une entreprise qui souhaite se développer et se concentrer sur son business.